Qu’est ce que le Grunge, ce mouvement popularisé par Kurt Cobain de Nirvana ?

Kurt Cobain et Krist Novoselic du groupe Nirvana

Il y a déjà 25 ans que Kurt Cobain nous a quitté après s’être tragiquement suicidé à Seattle le 05 Avril 1994. Le chanteur avait 27 ans et il était avec son groupe Nirvana la figure de proue du mouvement grunge, véritable phénomène planétaire alors à son firmament.

Naissance du mouvement grunge

Ce mouvement, somme toute éphémère quant à sa popularité, a émergé dans le courant des années 80 dans le nord-ouest des Etats-Unis et plus précisément autour de Seattle dans l’état de Washington. Il est né du malaise et du désespoir d’une certaine frange de la population américaine pendant les années de gouvernance du président Ronald Reagan. A cette époque, plusieurs courants musicaux alternatifs, comme le hardcore, explosent aux USA et tous ont en commun le fait d’être des musiques dérivées du rock et jouées par une jeunesse rebelle et désœuvrée.

Musicalement parlant, ce qui caractérise le plus le grunge est avant tout le son. Sale, noisy, les formations du genre sont des groupes qui ont commencé dans le garage de leurs parents et cela s’entend. Ils jouent avec les moyens du bord et s’affranchissent de tous les artifices déployés par les gros groupes de rock, de hard rock et de heavy metal, comme les Guns N’ Roses ou Metallica, qui dominaient les charts à cette époque. Le grunge est du coup un mélange de sonorités rock et de riffs énergiques et simplistes façon punk, avec un son crade et saturé plein de distorsion. Le tout est épuré de toute fioriture (pas de solos de guitare ou encore d’effets pyrotechniques sur scène) ce qui eut aussi pour effet de le rendre accessible au plus grand nombre et d’en faire une musique qui s’écoutait dans tous les milieux.

Sub Pop et la scène grunge de Seattle

Logo du label Sub Pop
Logo du label Sub Pop

C’est le label Sub Pop, qui en produisant et en distribuant les albums des groupes phares de Seattle, fera décoller le grunge avec, autour de Nirvana, des groupes comme Alice In Chains, The Melvins, Soundgarden, Pearl Jam ou encore Mudhoney. D’autres groupes ne venant pas de Seattle sont eux-aussi considérés comme faisant partie du mouvement grunge et l’on citera par exemple The Smashing Pumpkins, Hole, L7 ou encore les Australiens de Silverchair.

Pour celles et ceux qui seraient passés à côté du phénomène grunge, voici une sélection de trois perles qui constituent des albums phares du genre :

  • Nirvana, Nevermind
  • Soundgarden, Badmotorfinger
  • Alice In Chains, Dirt

Bien entendu, ce n’est qu’un aperçu d’un genre musical qui aura vu naitre tout un tas de groupes talentueux et tout autant d’albums marquants. Dès lors, il vous appartiendra de parfaire vos connaissances en vous penchant sur des groupes moins connus comme Tad, Stone Temple Pilots ou Green River. Ou encore d’aller plus loin vers des groupes plus noise, mais cependant très proches du grunge, comme Sonic Youth.

Le style vestimentaire grunge

Vêtements grunge

A vrai dire, le grunge ressemble autant à un ouvrier de chantier qu’à un hippie voire même à certains punks mais en moins extrême.

En fait, c’est un mélange des genres qui fait que ce style fut rapidement tendance à l’époque – au point d’être repris par des grands noms de la haute couture –  et qu’il est toujours d’actualité de nos jours autant chez des femmes que chez des hommes qui n’aiment pas le luxe et le trop propre sur soi.

Les femmes qui adoptent le style grunge aiment porter des chandails colorés, des jupes à carreaux, des vestes hyper larges, des bonnets et accessoires en tout genre ainsi qu’un large éventail de chaussures allant de la Doc Martens aux bottes les plus diverses. L’important sera de donner l’impression de négliger son style même si en vérité c’est loin d’être le cas chez certaines.

Au diapason de ce que portent les femmes, les hommes auront quant à eux un style débraillé fait de chemises à carreaux, de grandes écharpes, de vieux jeans troués, de t-shirts de groupes et autres pulls déstructurés (et eux-aussi troués !) ; voici en gros comment s’habille un fan de grunge. Et pour les chaussures, c’est au choix avec des bottes de chantier, des bonnes vieilles Converse ou des bottes militaires. Tant qu’elles ont l’air un minimum usées et sales, elles feront l’affaire.

Le grunge, un mouvement qui n’a jamais vraiment disparu

Cette contre-culture marquera fortement la fin des années 80 et le début des années 90. Cependant, le grunge, en tant que genre musical, perdra en popularité à cause de la mainmise des gros labels mais aussi du décès de Kurt Cobain puis celui plus tard de Layne Staley, du groupe Alice In Chains, en 2002.

Pour autant, certains des groupes de Seattle continuent d’exister aujourd’hui. En effet, les Melvins sont par exemple toujours considérés comme étant des pointures même si on ne peut pas les cantonner à un seul genre musical. En effet, ces derniers donnent autant dans le stoner, que dans le doom ou le sludge, faisant d’eux un groupe au genre indéfinissable. D’autres formations tentent même de faire renaître le genre. C’est le cas par exemple des membres du groupe Metz, signé chez Sub Pop, qui même s’ils singent quelque part ce que faisait Nirvana, proposent des albums assez énervés, et rappelant bien cette époque. Ils sont toutefois bien plus lisses et propres sur eux que ne l’étaient les groupes des années 80-90.

Mais si la popularité de la musique grunge est désormais moindre de nos jours, la mode vestimentaire, elle, demeure encore parfaitement d’actualité et pas seulement chez les nostalgiques de Nirvana et Soundgarden. Dès lors, le grunge en tant que style vestimentaire continue d’être associé à une jeunesse rebelle qui va à contre-courant des modes dominantes et d’une société uniformisée.

Et c’est pour cela, entre autres, que vous croiserez nombre de personnes portant encore des t-shirts de Nirvana en concert, en festival et aussi au quotidien. Et cela n’est pas près de disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *